Dendan, le lapin… – Entretien avec Natacha Lloret

Disponible sur notre Boutique en version classique ou adaptée aux lecteurs dyslexiques



Bonjour Natacha !
C’est votre première parutions chez Nats Editions. Nos lecteurs ne vous connaissent donc pas encore… Parlez-nous de vous ! 🙂

N.L. : J’ai 37 ans. Depuis mon enfance, bercée par les contes et la musique, mon intérêt pour la lecture, l’écriture et le piano s’est développé très vite. A dix ans, j’ai commencé à écrire des poésies puis dès l’âge de 16 ans, des histoires pour enfants, qui bien sûr, ont évolué avec le temps. J’ai beaucoup écrit dans le métro, dans le train, sur mon lieu de travail, n’importe où … ! Et je continue encore aujourd’hui ! Je n’ai pas suivi d’études supérieures, j’ai beaucoup appris par moi-même. Je n’ai pas non plus suivi de cours de piano ! J’ai toujours marché hors des sentiers battus !


Pouvez-vous nous présenter Dendan, le lapin noir et blanc qui lisait tout le temps ?

N.L. : Le personnage de Dendan représente un lapin qui aime tellement lire, qu’il lit même en pédalant, ce qui occasionne quelques accidents ! Pour Dendan, la lecture fait partie intégrante de sa vie. Il va même apprendre à lire à Cancan et lui transmettre sa passion.


La lecture est une passion que nous partageons avec Dendan, chez Nats Editions. Mais à l’heure actuelle, les jeunes se détournent des livres pour les images des réseaux sociaux… Quel est votre ressenti à ce sujet ?

N.L. : Les réseaux sociaux peuvent être très utiles professionnellement mais pour des enfants, adolescents, se tourner vers des divertissements culturels comme nos parents le faisaient, serait sûrement plus enrichissants.

Si on ne veut pas perdre nos valeurs dans des décennies, la meilleure chose serait d’éloigner les enfants des tablettes, des ordinateurs et des portables car les réseaux sociaux ne pourront jamais contribuer au développement de l’imagination et de l’esprit comme peuvent le faire les livres, la musique et le cinéma ! Bien sûr, ceci reste mon ressenti.


Les illustrations de Dendan sont très belles et font penser aux livres jeunesse du 20e siècle, avant que l’infographie n’arrive… Est-ce un choix graphique assumé ?

N.L. : Tout à fait, c’est un choix graphique entièrement assumé car il correspond beaucoup plus à mon univers.

J’ai toujours imaginé ce style graphique pour Dendan alors quand j’ai vu les illustrations de Mélanie Prieto, j’ai tout de suite su que les personnages de Dendan, Cancan et de Monsieur Frac prendraient vie sous son coup de pinceau.


Avez-vous d’autres projets en cours ?

N.L. : J’ai effectivement trois projets d’albums en cours dont deux pour les 2/3 ans et un autre pour les 5 ans, en quête d’un refuge douillet ! Deux romans sont en train de prendre la forme d’une BD ! Des histoires croustillantes qui j’espère, pointeront bientôt le bout de leur nez pour la joie des plus petits !

Merci !

Laisser un commentaire