La fée polie – Interview avec ses auteures

Disponible sur notre Boutique

Bonjour Kalima et Ko-Hsun, c’est la première fois que vous travaillez chez Nats Editions… Pouvez-vous vous présenter, svp ?

K.R. : Bonjour, je me présente : Kalima Ritou, auteure algérienne. Mariée, je n’ai pas eu à ce jour le bonheur d’être maman. Alors, peut-être, je remplis ce vide en écrivant pour les enfants, afin de les aider à s’épanouir dans ce monde. J’ai déjà écrit deux livres : Le chien du berger et La princesse ronde. Avant cela, j’étais propriétaire et gérante d’un atelier de confection pour enfants pendant 10 ans. Mes loisirs sont l’apiculture et le jardinage.

K-H. H. : Bonjour à toutes et à tous, je m’appelle Ko-Hsin, je suis une illustratrice qui vient de Taïwan. J’étais une graphiste à la base, j’ai travaillé pour une papeterie, certains clients sont français. Des fois, je vois mes dessins sur le marché, c’est comme un petit jeu de trouver mes illustrations quand je sors, ça m’amuse.


Comment est née votre collaboration sur La Fée Polie ?

K.R. : Notre collaboration s’est faite très vite grâce à facebook. J’ai fait un appel sur ma page et dans un groupe. Ko-Hsin Hsu est une illustratrice pleine de talent, son travail m’a très vite séduite.

K-H. H. : C’était Kalima m’a contactée pour dessiner son conte. Quand j’ai lu l’histoire, ça m’intéressait car elle m’a rappelée mon frère.


Le conte aborde un thème important : la politesse et le respect des autres… Avez-vous l’impression que ce sont des valeurs qui se perdent, autant dans votre pays qu’en France ?

K.R. : Oui ! C’est un thème très important. Malheureusement, cette valeur humaine disparaît peu à peu chez nos enfants. D’ailleurs, c’est cette impression qui m’a poussée à écrire ce texte. La fée polie est un outil supplémentaire à proposer aux enfants pour mieux grandir, qui aidera les enfants à mieux se comporter envers les autres.

K-H. H. : Non, je ne pense pas. Les parents et la société font le nécessaire afin que les enfants apprennent le respect. Pas juste entre les hommes, mais aussi respecter la nature. En tous cas, c’est une valeur importante pour le monde.


Avez-vous d’autres projets ?

K.R. : Oui, j’ai trois livres à la recherche d’un éditeur : Tapis rouge pour George avec Armelle Le Golvan, Bonne nuit Billy avec Sandrine Frigout et le troisième, La girafe et l’oiseau à bec rouge avec Théodora Chastagnol. Je prépare également une série documentaire sur les abeilles. Un projet passionnant et différent, à transmettre aux enfants. Sans elles, la vie sur Terre disparaîtra.

K-H. H. : J’ai des projets avec d’autres auteurs, et mes projets personnels. On a toujours quelque chose à faire, mais le plus difficile c’est de trouver une maison d’édition. Si vous êtes intéressé de voir mes illustrations, je vous invite à visiter mon blog: www.illustration529.wordpress.com

Merci pour vos réponses !

Anne & Jack, T1 ~ Entretien avec Camille Salomon

Disponible sur notre Boutique

Bonjour Camille !
Tu es la petite dernière chez Nats Editions ! Parle-nous un peu de toi ! 😉

Bonjour Nat ! Alors moi je suis une pirate dans l’âme, une femme qui évolue avec mon moi de 10 ans toujours à mes côtés… Aujourd’hui, j’ai 28 ans et j’occupe un poste dans le secteur bancaire. Je suis maman de deux jeunes bambins, certainement à l’origine de ma retombée en enfance ! Comme ils disent tous, j’écris depuis toujours… C’est vrai ! Mais devenir autrice était un rêve si lointain que je ne le caressais même pas ! Jusqu’à l’année dernière, grâce à toi ! Depuis plusieurs années, je chronique des romans reçus en service de presse, sous le nom de Wonderbook (www.wonderbook.fr et www.wonderbook-jeunesse.fr). Je crois que mon déclencheur dans l’écriture est né grâce à ça, cette activité m’a aussi permis de lire énormément, et beaucoup de jeunesse. J’ai eu la chance d’avoir de nombreux coups de cœur et cette mini-moi qui me murmurait à l’oreille : « J’aurais adoré écrire ce roman ! ». Mes enfants sont également un moteur quotidien, ils sont l’imaginaire incarné tant leurs réparties et leurs idées farfelues m’inspirent. Et j’ai la chance de vivre là où j’ai toujours voulu habiter : près de la mer. Un panorama qui me comble en tant qu’autrice. 

Anne & Jack, T1 : Fantômes et tentacules est donc un roman jeunesse plein d’aventures de pirates, mais avec une petite touche de fantastique… Tu nous en dis plus ?

En effet, le roman se veut d’une part crédible, d’autre part incroyable. Les pirates ont bercé mon enfance, au sens figuré fort heureusement ! J’ai vu de nombreux films, de vieux films pour la plupart, qui abordaient la piraterie. C’est une passion qui est restée là, bien nichée dans mon imaginaire, jusqu’à ce que naisse mon fils. Grâce où à cause de moi, il rêve aujourd’hui d’être capitaine et de m’emmener en voyage… Il y a deux ans, j’ai regardé la série Black Sails qui aborde, entre autres, le destin d’Anne Bonny et de Jack Rackham. Ça a été ma révélation, je me suis demandé : « comment était leur adolescence ? » et mon conjoint de me dire : « t’as qu’à l’écrire ». Ok. Les archives historiques les concernant ne remontent pas aussi loin alors j’avais le champ libre pour inventer et créer leur enfance.

L’aspect surnaturel du roman s’est construit naturellement autour de l’intrigue, car c’est aussi ce que j’aurais aimé lire plus jeune. Les mondes imaginaires, les créatures fantastiques et les monstres tapissent les parois de mon esprit. Quand j’écris, il y a toujours une créature improbable qui veut voir la lumière. Le Kraken est mon monstre par excellence, il me rappelle Jules Verne, H.P Lovecraft, et symbolise le mouvement steampunk. Il possède ce côté hypnotique passionnant à décrire et à imaginer. 

C’était aussi important pour moi d’écrire ce type de roman, avec ces éléments-là. Je voulais faire voyager mon lecteur loin des récits réalistes et graves, loin de leurs préoccupations d’enfants ou de jeunes adolescents. 

C’est aussi ton tout premier roman ! Quel effet ça te fait de le tenir enfin entre tes mains, et surtout de pouvoir le présenter à un événement aussi renommé que les Imaginales ?

Chaque année depuis quatre ou cinq ans, j’envie les participants de ce salon ! Épinal se trouve à 7 h de route de chez moi, je suis en Bretagne, alors les Vosges, c’est vraiment l’autre bout de la France ! Je n’ai pas hésité un seul instant à y aller ! C’était important, car c’est un salon axé sur les littératures de l’imaginaire, vraiment en adéquation avec ce que j’aime en tant qu’autrice, mais aussi en tant que lectrice. Je ne parle même pas des merveilleuses rencontres que j’y ai faites, tant au niveau de mes collègues au sein de Nats Editions qu’avec les autres auteurs et bien sûr, les lecteurs… Le tenir a été un moment irréaliste parce que jamais je n’aurais imaginé, de façon très sérieuse, être édité un jour. La couverture réalisée par Vay rend vraiment hommage aux personnages du récit. Le résultat final de ces deux années d’écriture (pour la trilogie) est sublime !

La toute première dédicace a été un moment très fort, car j’avais les jambes autant en coton que la jeune fille devant moi, cela paraissait invraisemblable qu’un lecteur soit si ému. Et quelle joie de voir repartir les enfants, heureux et reconnaissant envers leurs parents de cette acquisition ! J’ai vécu deux journées sensationnelles et l’amour des lecteurs m’a boosté à fond pour la suite ! 

Camille Salomon ©Salomon

Y as-tu eu de bons retours, sur place ou depuis ? Est-ce que ça t’aide à écrire les tomes suivants plus sereinement ou ça te rajoute au contraire de la pression ?

Les retours que j’ai eus sont surtout ceux de la famille et des amis pour l’instant et ils sont bons. Les adultes le trouvent autant accessible pour la jeunesse que pour leur tranche d’âge. Cela me conforte dans l’idée que les pirates intriguent toutes les générations. À dire vrai, les trois tomes sont déjà écrits 🙂 Mais en effet, je demande à mes lecteurs de me dire ce qu’ils aimeraient pour la suite, cela me permettra d’ajuster des paramètres auxquels je n’avais pas pensé. J’aime cette idée de proximité avec le lecteur et de pouvoir prendre en compte son ressenti. Quant à la pression, je ne m’en mets pas. Certains aimeront, d’autres peut-être pas et c’est leur droit. J’ai écrit le roman que j’aurais aimé lire enfant, celui que j’ai hâte de lire aux miens. J’espère que les retours, même négatifs, resteront bienveillants. Que la plume plaise ou non, j’espère sincèrement avoir avec mes lecteurs une relation basée sur l’échange. 

Tu te prépares à lancer un site très complet pour promouvoir la série… Raconte-nous. 😉

En effet, le site sera lancé le 1er juillet, à la sortie du livre ! Voici le lien : www.anneetjack.camillesalomon.fr !

J’ai pensé à un support pédagogique pour les curieux qui souhaiteraient en savoir plus. Sur le site, vous retrouverez la biographie des personnages, ceux qui ont existé, mais aussi quelques mots sur les autres. Des informations sur les lieux cités, sur les créatures, mais aussi sur les navires et les mœurs des pirates en 1700 ! J’ai effectué de nombreuses recherches pour créer un site aussi complet que possible et accessible au plus grand nombre. Charly Rouget de La Machinerie : www.la-machinerie.fr, a réalisé un travail merveilleux. Grâce à lui, vous aurez même la musique d’ambiance ! En plus des informations sur l’univers du livre, vous pourrez découvrir quelques informations concernant mes sources d’inspiration, livres, séries ou films ! Par ailleurs, je l’alimenterais avec mes dates de dédicaces et les liens des chroniques lecteurs. 

Quels sont tes projets, en dehors de la série Anne & Jack ?

J’ai terminé récemment les corrections d’un manuscrit jeunesse, un récit à cheval entre le conte initiatique et le roman, qui aborde le deuil. Ma jeune héroïne perd sa maman d’une terrible maladie et va devoir lutter, dans un pays qui n’est pas sans rappeler le Pays des Merveilles, pour retrouver la paix intérieure. Ce texte est pour l’instant le plus personnel que j’ai pu créer, car mon personnage fait écho à une amie qui m’est très chère.

Je suis actuellement sur les corrections d’un manuscrit, celui-ci adulte, dans le genre steampunk. Un projet fantastique qui se déroule à Paris, durant l’Exposition Universelle de 1900. Il est question de créatures surnaturelles, mais aussi de sciences, de cette frontière qui délimite le supportable de la folie. Un gros bébé que j’espère terminer cet été !

Question spoil : Descendez ci-dessous seulement si vous êtes sûrs de vouloir la lire ! 😉

Continuer la lecture de « Anne & Jack, T1 ~ Entretien avec Camille Salomon »

Imaginales 2019 – Souvenirs

Nats Éditions était de retour cette année

Nats Éditions était de retour aux Imaginales d’Épinal !

Cette fois, nous avions pris un stand en extérieur, idéalement situé à l’entrée de la Bulle du livre. Cela nous a permis de louer une plus grande surface et de s’en donner à cœur joie, niveau déco !

Côté auteurs, nous recevions Aurélie Genêt, Saïph Riguel et Émilie Querbalec, qui sont déjà des habituées. Il s’agissait en revanche d’une grande première pour Abigaël Chieux, Camille Salomon et Laura Ferret-Rincon ! Aux stands voisins, Clémentine Ferry et David Royer étaient également de la partie…

Enfin, notre correcteur Sébastien Gallois nous a fait la surprise et le plaisir de passer tandis que, en cas de rares moments d’ennui, nous pouvions compter sur la compagnie d’Orkan et de Loki (qui est tout le contraire du personnage du même nom !).

Par chance, le soleil était au rendez-vous donc les visiteurs pouvaient profiter de nombreuses animations dans le Parc, et découvrir des artisans. Comme toujours, les Imaginales étaient également synonymes de conférences littéraires, toutes intéressantes.

Nous avons reçu la visite de beaucoup de lecteurs, et nous avons pris beaucoup de plaisir à échanger avec eux… et à partager les chocolats et bonbons de Camille ! 😉

Enfin, nous tenons à remercier toute l’équipe organisatrice qui était aux petits soins et qui, comme toujours, a fait preuve de disponiblité et d’efficacité ! Un merci spécial à Séverine Garnier, l’équipe technique pour la recherche de la prise électrique et à toute l’équipe restauration pour ses fabuleux Pains bagnats (qui nous manquent déjà !).

Nous vous donnons déjà rdv l’année prochaine pour de nouvelles Imaginales ! 🙂